Voici LA PREUVE avancée comme irréfutable et démonstrative qu'il n'y a aucun lien entre la vaccination ROR et l'apparition de l'autisme :

L'autisme flambe d'années en années alors que l'incidence annuelle de la couverture vaccinale par le ROR reste stable ou progresse très peu, beaucoup moins que l'autisme

On retrouve cet argument maintes fois répété comme par exemple [1]:

 

Une étude anglaise, faite à partir du fichier des médecins généralistes, montre que l’incidence de l’autisme a été multipliée par sept entre 1988 et 1999 (de 0,3/10 000 à 2,1 personnes). Or pendant cette même période, la prévalence de la vaccination ROR est restée stable autour de 95 %” 

Cela a été développé dans l'étude citée [2]. Voici la conclusion des auteurs (traduction google) :

“Conclusions

Comme l'incidence de l'autisme chez les enfants de 2 à 5 ans a augmenté de façon marquée chez les garçons nés séparément chaque année de 1988 à 1993, alors que la couverture vaccinale était supérieure à 95% pour les cohortes annuelles successives, les données montrent qu'il n'existe aucune corrélation entre la vaccination ROR et l'augmentation rapide du risque d'autisme au fil du temps. L'explication de l'augmentation marquée du risque de diagnostic de l'autisme au cours de la dernière décennie demeure incertaine.”

 
Il est certainement exact qu'il n'y a pas de corrélation entre les variations  de l'incidence annuelle de l'autisme et les variations  de l'incidence annuelle de la vaccination ROR.
MAIS, cela ne permet pas d'en déduire l'absence de liens entre cette vaccination et ces flambées d'autisme.
VOICI LA FAILLE DE CE RAISONNEMENT
Les auteurs raisonnent de façon linéaire alors qu’il y a forcément 2 causes agissantes  et pas seulement le ROR car sinon TOUS les vaccinés ROR seraient autistes ! Appelons X cette autre cause qui peut en regrouper plusieurs.L'hypothèse est simple : si la cause X est présente, le vacciné ROR deviendra autiste, sinon ce ne sera pas le cas.
De façon purement qualitative on peut dire que si le nombre d'enfants touchés par la cause X est en augmentation, cela engendrera un accroissement du nombre d'enfants touchés par X et vaccinées par le ROR même si le nombre de vaccinés annuel reste stable. Ce n'est pas plus compliqué que cela.
Précisons avec des valeurs numériques imaginaires. Avec initialement 80% de vaccinés ROR et 5% d'enfants frappés par la cause X, cela donnera 4% d'enfants autistes (en supposant l'indépendance entre les 2 causes X et ROR). Si quelques années plus tard la cause X frappe 30% d'enfants de la nouvelle classe d'âge alors que l'incidence annuelle de la vaccination ROR est restée stable, il y aura 24% d'autistes, soit 20% en plus. Pourtant la couverture vaccinale annuelle n'a pas bougée.
Voici  une visualisation graphique de ces chiffres avec un carré de 100 sur 100, soit 10000 points en coordonnées entières qui vont représenter 10000 personnes désignés par leurs coordonnées comme la personne (12 , 32) par exemple.
 
Je suppose, pour fixer les idées, qu'il y a 80% de vaccinés rassemblées dans le rectangle aux côtés parallèles aux axes et dont une extrémité sera 80 sur l'axe des abscisses. On aura ainsi 80x100=8000 personnes vaccinées ROR dans ce rectangle (80%).

 


                                                                                                          80                   100

100

 

                                                   Vaccinés ROR :   80x100= 8000  (80%)

 

30                         Cause X au temps T        

                             80x30=2400 autistes

                        (2000 de plus qu'au temps 0 soit 20%)

 

5        Cause X au temps 0        80x5=400 autistes (4%)

 

        0                                                      ROR                       80                 100
 
Au temps initial 0  on aura 5% des personnes  frappées par la cause X. Elles seront représentées par le rectangle aux côtés parallèles aux axes et dont une extrémité est 5 sur l'axe vertical des ordonnées, soit 100x5=500 personnes affectées par la cause X.
 
Pour que l’autisme se déclenche il faut que les 2 causes, vaccin ROR et X soient réunies, soit 400 cas (80x5 soit 4%)
 
Au temps T la couverture vaccinale ROR ne bouge pas mais la cause X passe à 30% (30 sur l'axe vertical)
 
Le nombre d’autistes devient 80x30=2400 (24%) soit 2000 en plus (20%). Pourtant la couverture vaccinale du  ROR n’a pas variée.
 
Alors ? Le ROR n’y est pour rien, c’est uniquement la cause X ? NON ! Il faut les 2 causes, la X et le ROR !!! Pas de ROR, pas d’autisme, selon les hypothèses* !
*Que l'on comprenne bien, les causes regroupées sous la dénomination X sont celles nécessaires pour que la vaccination ROR puisse déclencher l'autisme qui peut évidemment apparaitre dans d'autres conditions.
 
Cela permet de comprendre l’erreur de raisonnement faites par les experts et reprise en coeur par tous avec beaucoup d'enthousiasme... Cette augmentation vertigineuse de l’autisme alors que la couverture vaccinale  du ROR ne bouge pas ou peu constituant pour eux une démonstration évidente et irréfutable que le ROR n’y serait pour rien.
 
Ils n’ont pas envisagé cette situation avec 2 causes alors qu’il est évident qu’il y a une autre cause agissante.
Une fois de plus nous constatons que les "experts" ne savent pas travailler. Ils restent enfermées dans des modélisations simplistes comme je l'ai déjà montré par ailleurs sur ce blog [3] dans leur utilisation des tests statistiques.
Il est EFFRAYANT de constater que leur argumentaire simpliste puisse servir de fondement pour alimenter et justifier des politiques mondiales de vaccination avec la coercition qui y est associée. 
EFFRAYANT !!!

 

      

[1]  http://www.pediatre-online.fr/vaccins/nouveaux-arguments-contre-une-relation-entre-la-vaccination-rougeole-oreillons-rubeole-ror/

[2]  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC26561/pdf/460.pdf

[3]  http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2017/09/12/35668286.html

Sur l'aluminium dans les vaccins voir le blog en anglais : http://vaccinepapers.org./