Au cours d'un très long exposé avec diaporama de 8h50mn la FDA américaine a glissé une diapo où sont mentionnés toute une liste d'effets indésirables graves et même très graves. Curieusement cett diapo passz à la vitesse de l'éclair à 2h33'40",visible seulement pendant quelques dixièmes de seconde à vitesse normale.

https://www.youtube.com/watch?v=1XTiL9rUpk

 

FDA Safety Surveillance of Covid-19 Vaccines
DRAFT Working list of possible adverse event outcomes
*** Subject to change ***
Guillain Barre Syndrome
Acute disseminated encephalomyelitis
Thrombose myelitis
Encephalitis/myelitis/encephalomyelitis/meningoencephalitis/meningitis/encephalopathy
Convulsions/seizures
Stroke
Narcolepsy and cataplepsy
Anaphylaxis
Une ou deux maladies cachées par un texte superposé

Autoimmune disease
Deaths
Pregnancy and birth outcomes
Other Acute demyelinating reactions
Non-anaphylactic allergic reactions
Thrombocytopenia
Disseminated intravascular coagulation
Venous thrombosis embolism
Arthritis and arthralgia/joint pain
Kawasaki disease
Multisystem Inflammatory Syndrome in Children
Vaccine enhanced disease

A noter aussi une vidéo de 22mn avec Luc Montagnier qui parle d'effets indésirables inattendus avec les vaccinations Covid puisqu'il s'agit de la maladie de Creuzfeld-Jacob qui pourrait être provoquée par ces vaccinations qui pourraient modifier l'agencement de protéines de cellules nerveuses.

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/pr-luc-montagnier-vaccination-prions

"Il faut cesser le vaccin, le plus tôt sera le mieux !"

Luc Montagnier

A noter aussi que dans la même vidéo il attribue à la vaccination BCG un effet protecteur contre la maladie covid et qu'il en arrive à recommander cette vaccination car elle stimule l'immunité cellulaire.

Je dirais qu'en amont du BCG c'est à dire du bacille Calmette Guérin il y. a une très grande découverte qui a été occultée : ce fut un chercheur de Nantes qui constata de façon fortuite que la bile avait la propriété d'atténuer la virulence du Bacille de Koch. Il alla montrer sa découverte à Calmette qui travaillait à l'Institut Pasteur de Lille. Celui-ci reprit cette découverte en poursuivant les cultures du bacille par repiquages successifs sur pomme de terre cuite dans de la bile de boeuf. Il s'associa au vétérinaire Guérin qui expérimentait sur des bovins. Après 235 cultures ils furent convaincus d'avoir obtenu une forme atténuée du bacille tuberculeux et qui semblait stabilisée, c'est à dire sans retour de virulence.

Ils venaient donc de mettre en évidence que la bile avait le pouvoir d'atténuer et de stabiliser la virulence du bacille tuberculeux. C'était une immense découverte qui aurait pu être exploitée en utilisant directement la bile pour en faire un médicament contre la tuberculose ou pour voir comment il serait possible de renforcer avec elle l'immunité contre la tuberculose.

Malheureusement ce ne fut pas cette voie qui fut choisie. Le bacille obtenu qui fut d'abord appelé Bacille Bilié fut finalement nommé  Bacile de Calmette et Guérin en laissant tomber la bile qui avait pourtant le rôle majeur au profit du nom des découvreurs de ce bacille. Quant au malheureux chercheur nantais, il n'eut pas droit aux honneurs alors qu'il fut à l'origine de la découverte.

La stratégie choisie fut donc d'inoculer le bacille. Que le vaccin puisse  véhiculer une part de l'information de la bile et produire ainsi des effets positifs, cela est tout à fait possible. Mais la bile avait certainement un pouvoir autrement plus grand.