Voci une exceptionnelle vidéo de 17mn par le Docteur Sucharit Bhakdi. Il expose avec une rare pédagogie comment fonctionne le système immunitaire contre le virus et donne une bonne nouvelle : nous ne sommes pas désarmé, nous pouvons le neutraliser. Le virus va d'abord dans la gorge où ll reste suffisamment longtemps pour agir. Il ne tue que s'il va, plus tard, dans les poumons.

Mais à partir de 11'45'' il y a la mauvaise nouvelle : elle vient de la vaccination.

"Laissez moi vous dire quelque chose de très alarmant"

Quand on donne la seconde injection, alors  tout peut aller très mal. Le vaccin est déjà allé dans la circulation  sanguine avec la première injection et les cellules qui tapissent les vaisseaux ont pu être infectées par la protéine spike. Mais à la seconde injection ce seront nos lymphocytes qui vont attaquer les cellules contaminées.

"Alors, que Dieu vous viennent en aide car alors ils vont attaquer les cellules des parois de vos vaisseaux." 

"C'est une situation  unique crée par la vaccination" 

"La vision est si horrible et si affreuse que je ne veux pas y penser. Je veux seulement que vous ne preniez pas la seconde dose ni même la première.  C'est ce qui ressort des publications qui viennent de sortir..."

"Les conséquences sont très simples :

"NOUS DEVONS TOUT ARRÊTER MAINTENANT !"

Alors, regardez cette vidéo,  regardez là, plusieurs fois, faites-le, faites le ...

 

https://odysee.com/@Toutadire:a/Dr.SucharitBhakdiOracleFilms:5?src=embed

 

J'envisage de faire ici, à suivre, un fourre tout de citations prises ici ou là et parmi les plus  judicieuses ou pertinentes afin de pouvoir les retrouver aisément plus tard pour une analyse éventuelle de l'épreuve subie par l'humanité sous la houlette de ses dirigeants.

"Quant à l’avertissement des médecins et scientifiques de l’OMS que le virus Delta «enlèvera» les personnes vulnérables, nombreux sont ceux qui, dans les classes dirigeantes des puissances impérialistes, voient cela comme une chose positive. Ils considèrent que la vie des personnes âgées et des infirmes dans leur propre pays leur retire des ressources qui pourraient être consacrées aux profits et à l’accumulation de richesses personnelles. Ils se soucient encore moins de la vie de centaines de millions de personnes confrontées à la maladie et à la mort dans les pays pauvres."

https://www.wsws.org/fr/articles/2021/06/23/cvmd-j23.html