8 mai 1980 : la variole était officiellement proclamée éradiquée !

 

Voir aussi mon article sur le site de l'AIMSIB :

"Eradication de la variole : la désastreuse  vaccination des sujets contacts"

https://www.aimsib.org/2020/05/10/eradication-de-la-variole-la-desastreuse-vaccination-des-sujets-contacts

C’est aujourd’hui 8 mai 2020 le 40è anniversaire de la proclamation officielle de l’éradication de la variole au cours de l’Assemblée mondiale de la santé à Genève. Voici des extraits du communiqué de presse de l'OMS  [  3] :

Commémoration de l’éradication de la variole – un héritage chargé d’espoir pour la COVID-19 et d’autres maladies

8 mai 2020 
Communiqué de presse

Le 8 mai 1980, la Trente-Troisième Assemblée mondiale de la Santé a officiellement déclaré : « Tous les peuples du monde sont désormais libérés de la variole ».

Cette déclaration marquait la fin d’une maladie qui avait dévasté l’humanité pendant au moins 3000 ans, faisant 300 millions de morts rien qu’au XXe siècle.

La maladie a été éradiquée au terme d’une opération de 10 ans menée par l’Organisation mondiale de la Santé et à laquelle ont participé des milliers d’agents de santé dans le monde pour administrer un demi-milliard de doses de vaccin antivariolique.

Depuis 1980, l’investissement de US $300 millions consenti pour éradiquer la variole permet d’économiser chaque année bien plus de US $1 milliard à l’échelle mondiale.

S’exprimant lors d’une manifestation virtuelle organisée au Siège de l’OMS, à laquelle ont participé de grands acteurs de l’effort d’éradication, le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré : « Au moment où le monde affronte la pandémie de COVID-19, la victoire de l’humanité sur la variole nous rappelle ce qu’il est possible d’accomplir quand les nations s’unissent pour combattre une menace sanitaire commune. »

« Les pays du monde se sont libérés de la variole en faisant preuve d’une incroyable solidarité et grâce à un vaccin sûr et efficace. La solidarité alliée la science ont apporté la solution. »

Lors de la manifestation, le Dr Tedros a présenté un timbre postal qui commémore la solidarité mondiale ayant sous-tendu l’initiative et les efforts des agents de santé qui en ont assuré le succès.

Conçu par l’Administration postale de l'Organisation des Nations Unies (APNU) en collaboration avec l’OMS, le timbre témoigne de ce que l’unité nationale et la solidarité mondiale peuvent permettre d’accomplir. De nombreux pays comme la Guinée, l’Inde, le Nigéria, les Philippines, le Togo et d’autres encore ont émis des timbres spéciaux pour soutenir et faire mieux connaître le Programme intensifié d’éradication de la variole lancé en 1967.

« Les leçons tirées de la variole sont utiles aujourd’hui pour faire face aux flambées épidémiques. Par exemple, le porte-à-porte pour la recherche active des cas est à la base du programme d’éradication de la poliomyélite et la vaccination en anneau des contacts aide à lutter contre la propagation de la maladie à virus Ebola. De même, la surveillance, la recherche des cas, le dépistage, le suivi des contacts, la quarantaine et les campagnes de communication pour couper court à la désinformation sont essentiels pour lutter contre la COVID-19 », a expliqué David Heymann, professeur d’épidémiologie des maladies infectieuses

Après l’éradication de la variole, l’OMS et l’UNICEF ont lancé le Programme élargi de vaccination, au titre duquel 85 % des enfants du monde sont vaccinés et protégés contre des maladies invalidantes.

La priorité, dans la perspective d’un vaccin contre la COVID-19, est que l’approvisionnement soit suffisant et que les personnes vivant dans des endroits difficiles d’accès soient vaccinées. La réticence face à la vaccination est un problème important à résoudre pour endiguer l’épidémie. L’accès à des informations exactes sur la santé publique est primordial pour que les gens puissent se protéger et protéger les autres.

Pour commémorer de manière permanente, et non tous les 10 ans, l’éradication de la variole et les enseignements qui en ont été tirés à l’échelle mondiale, l’OMS invite les musées, les organisateurs, les concepteurs et les curateurs d’expositions ainsi que les associations à imaginer une exposition d’immersion, interactive et didactique sur le thème de la variole et de sa pertinence pour la COVID-19 et la sécurité sanitaire mondiale.

L’exposition, qui sera dévoilée dans le courant de l’année, aidera les gens à mieux comprendre la santé publique et leur donnera des clés pour se tenir informés et se protéger durant une pandémie.

Dates d’éradication de la variole

Le 9 décembre 1979, une commission mondiale a certifié que la variole avait été éradiquée et cette certification a été officiellement acceptée par la Trente-Troisième Assemblée mondiale de la Santé en 1980."

Le 8 mai 2010 fut le 30è anniversaire pour lequel il y eut au moins une cérémonie commémorative à Genève avec l’inauguration d’une statue  [2] :

 

 

Statue_variole_30_

 

 Extraits des commentaires sur cette statue [3]

"L'éradication de la variole montre qu'avec une forte résolution mutuelle, un travail d'équipe et un esprit de solidarité internationale, des objectifs ambitieux de santé publique mondiale peuvent être atteints", a déclaré le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l'OMS.

 

"La statue nous rappelle l'importance d'une telle réalisation et montre le pouvoir de la coopération internationale en matière de santé pour faire du bien grand et durable."

 

« La statue en bronze coulé et en pierre représente quatre personnes, dont une fille sur le point d'être vaccinée au bras. La statue rend hommage à tous ceux qui ont été impliqués dans la campagne d'éradication, y compris les gouvernements, les travailleurs de la santé, les organismes donateurs, les organisations non gouvernementales, les entreprises commerciales et les chefs de village qui ont soutenu la vaccination de leurs résidents et fourni de la nourriture et un abri à de nombreux occasions aux équipes de vaccination.

La statue se concentre sur la main de l'agent de santé qui effectue la vaccination avec l'aiguille bifurquée récemment inventée1. Les vaccinateurs et le personnel de terrain ont été à la base du programme", a déclaré le Dr Donald A. Henderson,…

 

Les membres de l'équipe d'éradication assistent à la cérémonie

L'ancien Directeur général de l'OMS, le Dr Halfdan Mahler; l'ancien directeur de l'éradication de la variole à l'OMS, le Dr Donald A. Henderson; les membres de l'ancien comité d'éradication de la variole; personnel du Siège et des bureaux régionaux de l'OMS; donateurs de statue; et des personnes qui ont participé sur le terrain à des campagnes de vaccination antivariolique ont assisté à la cérémonie. »

"L'éradication de la variole "nous a tous incités à réfléchir non seulement à l'éradication d'une maladie, mais à la manière dont cette expérience peut nous aider à lutter plus efficacement contre d'autres problèmes de santé avec le même enthousiasme, l'optimisme et le travail acharné qui ont caractérisé la croisade réussie contre la variole, "a écrit le Dr Halfdan Mahler, ancien Directeur général, à l'occasion de la signature du document en 1980 qui déclarait que la variole avait été éradiquée."

L'évolution des stratégies

"La stratégie de base comprenait deux volets: des programmes de vaccination de masse soigneusement surveillés pour atteindre 80% de la population et une nouvelle approche de la prévention des maladies - surveillance et confinement. Cela a nécessité des rapports hebdomadaires sur les cas de variole de toutes les unités de santé avec des équipes spéciales pour enquêter rapidement sur les cas et les épidémies."

"Facteurs de succès

 

La poursuite de la recherche, l'innovation technique et l'adaptation de la stratégie du programme aux circonstances locales ont été des facteurs essentiels au succès de l'effort d'éradication. Les innovations du personnel du programme qui ont affecté la politique globale du programme comprenaient des innovations progressives dans la stratégie de surveillance et de confinement, l'utilisation de cartes d'identification de la variole sur les marchés et des recherches spéciales de maison en maison, et des techniques pour isoler les patients dans leurs maisons, villages ou dans des composés spéciaux .

 

Les études épidémiologiques effectuées par le personnel sur le terrain ont montré que la variole ne se propageait pas aussi rapidement que le suggéraient les manuels. Ainsi, la surveillance et le confinement ont fonctionné plus efficacement que prévu. L'immunité vaccinale s'est avérée suffisamment durable pour que des vaccinations répétées ne soient pas nécessaires au cours du programme."

 

 

[1] https://www.who.int/fr/news-room/detail/08-05-2020-commemorating-smallpox-eradication-a-legacy-of-hope-for-covid-19-and-other-diseases

[2]  https://www.who.int/csr/disease/smallpox/en/   (attendre quelques secondes pour voir la statue à la place de la première image)

[3] https://www.who.int/mediacentre/news/notes/2010/smallpox_20100517/en/