Les auteurs ont mis en évidence que les vaccinations favorisaient les maladies chroniques telles que les déficits de l'attention et l'hyper activité, le spectre autistique, les troubles neurologiques, les allergies, l'eczéma, les rhinites allergiques, les difficultés de la lecture … chez des enfants entre 6 et 12 ans dans une étude publiée le 24 avril 2017 avec un usage totalement libre (diffusion et reproduction):

Copyright

© 2017 Mawson AR. This is an open-access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original author and source are credited.

 

Pilot comparative study on the health of vaccinated and unvaccinated 6- to 12-year-old U.S. children

http://www.oatext.com/pdf/JTS-3-186.pdf

 

Trois des quatre auteurs enseignent dans une école de santé publique américaine au département épidémiologie et biostatistiques : 

:

 1- Professor, Department of Epidemiology and Biostatistics, School of Public Health,

2- President, National Home Education Research Institute,

3- Associate Professor, Department of Epidemiology and Biostatistics, School of Public Health,

4- Former graduate student, Department of Epidemiology and Biostatistics School of Public Health,

Les auteurs ont comparé, entre 6 et 12 ans, 405 enfants  vaccinés  et 261 non vaccinés, ces derniers étant scolarisés à la maison. D'où très certainement, la présence parmi les auteurs, du président de l'Institut National de Recherche sur l'Education à la Maison.

L'analyse est complexe et je vais enrichir progressivement cet article mais je publie cette première partie sans attendre, en raison de l'urgence crée par la situation vaccinale dans notre pays.

MALADIES INFECTIEUSES

 

Voici les résultats obtenus par les auteurs sur 5 maladies infectieuses (tableau 2)

 

 

 

 

Vaccinés 405

Non vaccinés 261

 

Varicelle

32 (7,9%)

66 (25,3%)

Coqueluche

10 (2,5%)

32 (8,4%)

Rubéole

1 (0,3%)

5 (1,9%)

Otite moyenne aiguë

80 (19,8%)

16 (5,8%)

Pneumonie

26 (6,4%)

3 (1,2%)

 

 

 

On constate que pour la varicelle et la coqueluche les résultats sont très significativement à l'avantage des vaccinés. Pour la rubéole les nombres de cas observés sont trop faibles pour effectuer des calculs valables.

 

Par contre, pour les otites et les pneumonies, l'avantage devient très significativement en faveur des enfants non vaccinés avec moins d'une chance sur 10000 d'observer de tels écarts par la seule action du hasard.

 

Sur le lien entre la vaccination contre les pneumocoques (Prévenar) et la plus grande fréquence de l'otite moyenne aiguës chez les vaccinés, les auteurs font une analyse très intéressante : 

 

page 9 col 1 en bas :

 Successful vaccination against pneumococcal infections can lead to replacement of the latter in the nasopharyngeal niche by nonvaccine pneumococcal serotypes and disease [réf]. Vaccination with PCV-7 has a marked effect on the complete microbiota composition of the upper respiratory tract in children, going beyond shifts in the distribution of pneumococcal serotypes and known potential pathogens and resulting in increased anaerobes, gram-positive bacteria and gramnegative bacterial species. PCV-7 administration also correlates highly with the emergence and expansion of oropharyngeal types of species

 These observations have suggested that eradication of vaccine serotype pneumococci can be followed by colonization of other bacterial species in the vacant nasopharyngealniche, leading to disequilibria of bacterial composition (dysbiosis) and increased risks of otitis media.

Long-term monitoring has been recommended as essential for understanding the full implications of vaccination-induced changes in microbiota structure [réf].”

 Ils ont en effet constaté qu’il y avait très significativement davantage d’otites moyennes aigues chez les vaccinés que chez les non vaccinés et ils attribueraient cela à l’effet des vaccins contre les pneumocoques : les bactéries qui comblent le vide laissé par l’arrêt de la circulation des bactéries de mêmes sérotypes que celles contenues dans le vaccin ne seraient pas toutes des pneumocoques, ce qui est aussi très important

 MALADIES CHRONIQUES

 

 

Maladies chroniques

405 engfants vaccinés

261 enfants non vaccinés

Rhinites allergiques

42 (10,4%)

1 (0,4%)

Allergies

90 (22,2%)

18 (6,9%)

Eczéma atopic

38 (9,5%)

9 (3,6%)

ADHD

déficit attention ; hyperactivité

19 (4,7%)

3 (1,1%)

ASD

Spectre autistique

19 (4,7%)

3 (1,1%)

LD

Troubles de la lecture

23 (5,7%)

3 (1,1%)

NDD

troubles développement neurologique

42 (10,5%)

8 (3,1%)

 

 

 

Tout état chronique

178 (44,0%)

65 (24%)

Pour les maladies chroniques il n'y a pas photo, elles sont beaucoup plus fréquentes chez les vaccinés que chez les non vaccinés. Les écarts sont tous, pour le moins, très significatifs. Pour les infections comme les otites et les pneumonies, on pourrait avancer que les enfants scolarisés à la maison sont moins exposés que les autres mais on ne peut avancer cet argument pour les maladies chroniques du système nerveux qui ne sont ni contagieuses ni transmissibles.

 

 

Comparaison partiellement /complètement vaccinés

 

 

Maladies chroniques

208 partiellement vaccinés

197 complètement vaccinés

Rhinites allergiques

17 (8,2%)

25 (12,7%)

Allergies

47 (22,6%)

43 (21,8%)

Eczéma atopic

18 (8,7%)

20 (10,2%)

ADHD

déficit attention ; hyperactivité

8 (3,9%)

11 (5,6%)

ASD

Spectre autistique

11 (5,3%)

8 (4,6%)

LD

Troubles de la lecture

11 (5,3%)

12 (6,1%)

NDD

troubles neurologique

du développement

21 (10,1%)

21 (10,7%)

Tout état chronique

94 (45,2%)

84 (42,6%)

 

Les comparaisons ne font pas apparaître de résultats significatifs entre les enfants partiellement vaccinés et ceux qui l'ont été complètement.

Par contre, la comparaison entre les garçons et les filles montre que les garçons sont sensiblement plus touchés que les filles par les maladies chroniques à l'exception de l'eczéma. La différence est significative (*) pour les rhinites allergiques, les troubles neurologiques du développement et même très significative pour le spectre autistique ( **).

 

Comparaison garçons-filles (vaccinés)

 

 

Maladies chroniques

Garçons 194 vaccinés

Filles 209 vaccinés

Rhinites allergiques

27 (13,9%) *

15 (7,2%)

Allergies

50 (25,8%)

40 (19,1%)

Eczéma atopic

19 (9,8%)

19 (9,1%)

ADHD

déficit attention ; hyperactivité

13 (6,7%)

6 (2,9%)

ASD

Spectre autistique

15 (7,7%) **

4 (1,9%)

LD

Troubles de la lecture

14 (7,2%)

9 (4,3%)

NDD

troubles neurologique du développement

28 (14,4%) *

14 (6,7%)

Tout état chronique

94 (48,5%)

83 (39,7%)

Les données collectées par les auteurs montrent que les enfants vaccinés utilisent des médicaments beaucoup plus souvent que les non vaccinés et qu'ils vont plus souvent chez le médecin et à l'hôpital. Les différences avec les non vaccinés sont très significatives, ce qui est logique puisque ces enfants souffrent de troubles de santé beaucoup plus fréquents et importants que les non vaccinés. On constate que même pour le dentiste la différence est très signficative : 362 enfants vaccinés sur 405 ont consulté un dentiste dans l'année contre 210 sur 261 pour les non vaccinés.

 

 à suivre ...

 

 .Voir aussi le plan OMS pour la vaccination systématique :

http://www.who.int/immunization/programmes_systems/policies_strategies/GRISP_FR_final_2016.pdf